publication

 
Bimby : favoriser la création de logements sans étalement urbain

La démarche Bimby

Le concept « Bimby » (ou « Build in my backyard », c’est-à-dire « Construire dans son jardin ») désigne toute action ou démarche qui vise à favoriser la création de logements sans étalement urbain, sur des parcelles déjà bâties, sans démolition des habitations existantes, à l’initiative de l’habitant. A titre d’exemples, la cession d’une parcelle de terrain aux enfants du/des propriétaire(s) ou à un tiers pour mener un projet immobilier, ou encore la construction d’un logement sur la parcelle du/des propriétaire(s) pour le mettre en location et ainsi générer des revenus complémentaires peuvent s’inscrire dans le dispositif Bimby.

 

2016 – 2018 : une phase expérimentale déployée sur 2 communes

Dans un premier temps, la communauté urbaine Creusot Montceau a expérimenté ce dispositif sur les communes du Creusot et de Saint-Vallier, de juillet 2016 à décembre 2018. 373 projets ont été élaborés pour un objectif initial de 300, soit 120% de l’objectif. 220 projets ont démarré leur mise en œuvre, soit 110% de l’objectif initial de 200 et 81 étaient achevés au 31 décembre 2018, soit 100% de l’objectif initial de 80 réalisations.

Ces 81 offres Bimby créées, 39 au Creusot et 42 à Saint-Vallier, se déclinent comme suit :
-    37 projets de création de lots à bâtir, dont 9 au Creusot et 28 à Saint-Vallier,
-    13 projets de construction neuve, dont 5 au Creusot et 8 à Saint-Vallier,
-    7 projets de résorption de la vacance au Creusot,
-    24 projets de transformation exemplaire de l’existant, dont 18 au Creusot et 6 à Saint-Vallier.

 

Des rendez-vous gratuits avec des professionnels

Les propriétaires occupants d’un logement ou d’un terrain individuel dans les communes de Blanzy, Le Breuil, Le Creusot, Génelard, Montceau, Montchanin, Sanvignes, Saint-Vallier et Torcy peuvent bénéficier d’un entretien individuel et gratuit d’une heure avec des professionnels de l’architecture et de l’urbanisme qui étudieront, avec eux et sur leurs indications, toute possibilité d’évolution de leur parcelle, de la ou des constructions qui s’y trouvent.
Bien souvent, les propriétaires « s’autocensurent », pensant que rien ne peut être réalisé chez eux. C’est souvent faux : l’œil d’un professionnel de l’architecture et le recours à la modélisation 3D peuvent conduire à envisager des solutions nouvelles qui révèlent le potentiel de la maison et de la propriété que l’on croit connaître. En bâtissant avec eux, pas à pas, une maquette 3D de leur parcelle et des constructions qui s’y trouvent, ces professionnels les aideront à envisager des projets sur leur terrain. Il peut notamment s’agir dans certains cas de division parcellaire (en vue de vendre un lot à bâtir) ou de la construction d’un second logement sur leur parcelle.


Exemples de réalisations :


-    faire don d’un morceau de terrain à des enfants pour qu’ils puissent y construire à moindre frais et près des services,
-    vendre un morceau de terrain pour financer des travaux ou des projets,
-    reconstruire une maison plus adaptée à ses besoins (plain-pied, taille plus petite) sur sa parcelle, éventuellement en revendant ou en mettant en location la première maison,
-    réaliser un investissement locatif sur sa parcelle, en finançant seulement la construction sans avoir à assumer le coût du foncier,
-    accueillir un parent dépendant dans un petit logement construit dans son jardin,
-    mettre en location un étage inutilisé de sa maison, en effectuant les restructurations nécessaires pour un partage sans heurt des espaces,
-    étudier le potentiel de propriétés bâties que leur propriétaire souhaite vendre mais qui ne trouvent pas preneur en l’état et réfléchir à de nouvelles pistes de valorisation et de présentation de ces biens aux potentiels acquéreurs…

Le calendrier des permanences


Vendredi 21 et samedi 22 juin 2019 :
-    à Torcy : mairie - place de l'Appel du 18 Juin 1940
-    à Sanvignes : salle de la mairie - 250 rue de la Liberté
-    à Montchanin : salle d’activité du Centre social et culturel à l’Espace Tuileries - 12 rue Lamartine
Vendredi 28 et samedi 29 juin 2019 :
-    à Montceau : maison de l’administration – Quai Jules Chagot
-    à Génelard : mairie - rue Nationale, place auguste fournier
Vendredi 5 et samedi 6 juillet 2019 :
-    au Creusot : salle à manger du Château de la Verrerie
-    au Breuil : salle du Conseil à la mairie - place Saint-Martin
Vendredi 12 et samedi 13 juillet 2019 :
-    à Saint-Vallier : salle Zizzutto - rue Corneille
-    à Blanzy : salle du conseil à la mairie - 2 rue de la République

Sur inscription auprès du Lab In Vivo, tél. : 0 805 38 38 94 (n° vert appel gratuit)

Bimby 2019 : en chiffres

Les objectifs
Le programme d’expérimentation Bimby 2019-2022 a pour objectif la production de 300 offres nouvelles de logement d’ici à 2022, ce qui équivaut à 40% des objectifs annuels de production de logements à l’échelle des 9 communes concernées.
Le budget prévisionnel
Le budget consacré à l’élargissement du dispositif Bimby est estimé à 1,27 million d’euros. Les coûts seront partagés entre In Vivo (15%) et la communauté urbaine (85%). La collectivité pourra bénéficier d’une subvention de 400 000 € de la Région Bourgogne-Franche-Comté au titre du Contrat métropolitain 2018-2020.