Réseau de randonnées

Un grand nombre de balades et de sentiers de randonnée existent déjà sur le territoire communautaire. C’est avec l’objectif de faire (re)découvrir les multiples paysages du territoire, à la fois ruraux et industriels, tout en favorisant la pratique de la randonnée pour tous, que la communauté urbaine a décidé de créer un réseau de sentiers de randonnée sur son territoire. Ce nouveau réseau de randonnée s’intègre dans le dispositif des balades vertes, mis en place par le Département de Saône-et-Loire.

Le projet

Débuté en 2017, le projet consiste à valoriser les balades vertes déjà existantes sur le territoire et à compléter le maillage sur les autres communes en reliant les espaces urbains avec leur ceinture verte. Les balades vertes visent également à valoriser les points d’intérêts touristiques et patrimoniaux du territoire.

Ce projet fait l’objet d’un travail conjoint avec les communes et les associations de randonneurs pour leurs connaissances et leur diagnostic des chemins et l’élaboration des plans de jalonnement des sentiers lors de la création des différentes boucles, et avec l’appui technique du département.

Phase 1 : 2017 – 2019

La première phase du projet a permis de :

  • réaliser le jalonnement des balades vertes qui était en cours d’élaboration ou de finalisation sur les communes de Sanvignes (3 boucles de 4, 12 et 14 km) et des Bizots (3 boucles de 10, 13 et 20 km)
  • préfigurer 1 parcours de 4,5 km accessible aux randonneurs à mobilité réduite sur la commune des Bizots
  • élaborer le schéma d’itinérance pédestre à l’échelle du territoire

Cette première phase, débuté en 2017, s’est terminée en 2019.

Fonds européen agricole pour le développement rural : l’Europe s’engage dans les zones rurales.

Phase 2 : 2019 – 2023

En 2021, la communauté urbaine a réalisé le jalonnement de neuf nouveaux circuits sur quatre communes du territoire :

  • deux boucles de 8,3 et 14 km au départ de Marmagne
  • une boucle de 13 km au départ de Saint-Firmin
  • trois boucles de 6, 6,5 et 12 km au départ de Sain-Sernin-du-Bois
  • trois boucles de 7,4, 11,7 et 15,7 km au départ de Saint-Symphorien-de-Marmagne

La deuxième phase poursuit la mise en œuvre du schéma d’itinérance pédestre sur le territoire, avec notamment :

  • la création des trois boucles d’itinérance et de la liaison Montcenis/Mont-Saint-Vincent,
  • les jalonnement et balisage de nouvelles boucles locales balades vertes,
  • L’intégration des balades vertes déjà existantes au réseau communautaire par des maillages complémentaires et leur remise en état des balisages si besoin : d’Essertenne, de Marigny, Mary, Mont-Saint-Vincent, Perrecy-les-Forges, Perreuil, Saint-Micaud, Saint-Pierre-de-Varennes, Saint-Romain-sous-Gourdon.

Cette phase du projet aboutira sur trois types de randonnées. Elles intègreront différents niveaux de difficulté pour permettre le développement de la pratique de la randonnée pour tous :

  • des circuits d’itinérance de 60 à 70 km permettant de randonner plusieurs jours sur le territoire,
  • des boucles locales de 5 à 28 km,
  • des sentiers pour randonneurs porteurs de handicap qui feront l’objet d’une troisième phase du projet.

L’objectif 2023 (fin de la phase 2) est de finaliser 55 boucles (soit près de 700 km de sentiers balisés) dont une partie sera également accessible aux pratiques équestres et VTT, 3 circuits d’itinérance et une traversée du territoire d’Autun à Mont-Saint-Vincent.

Budget et financement (phase 2)

Budget prévisionnel : 240 000 € subventionné à hauteur de 80% par la Région Bourgogne-Franche-Comté.