publication

 
Une nouvelle usine d’eau potable

Plus moderne, dotée des technologies les plus récentes, la nouvelle usine de la Couronne remplace les deux anciennes usines de la Couronne et de la Marolle.

La communauté urbaine Creusot Montceau, responsable des services publics eau et assainissement sur son territoire, a délégué jusqu’à fin 2017 l’exploitation et une partie du renouvellement des réseaux dans le cadre d’un contrat d’affermage confié à Veolia Eau pour toutes les communes à l’exception de Gourdon, Marigny et Pouilloux.

L’ensemble du dispositif de production de l’eau potable de la communauté urbaine comprend 2 usines :

-      la Sorme qui couvre la majorité de la zone sud de la communauté urbaine, rénovée de 2007 à 2010,

-      la Couronne, entrée en service en juin 2015, qui couvre la majeure partie de la zone nord et Uchon.

 

Une usine pour en remplacer deux

La communauté urbaine a, dans le cadre de la délégation de service public, confié à Veolia la construction de la nouvelle usine d’eau potable de la Couronne au Creusot. L’objectif était de doter le nord du territoire d’installations plus modernes. Contrainte importante pour le chantier, sa construction a dû se faire sur un espace très limité et sans interrompre le fonctionnement des deux anciennes usines de la Couronne et de la Marolle.

 

Un chantier d’un peu moins de deux ans

Le chantier a démarré en septembre 2013. La phase « eau potable » s’est terminée début 2015 et la mise en distribution aux usagers s’est effectuée en juin 2015, après une période de plusieurs mois de contrôles de la qualité de l’eau, de tests des équipements et de contrôles des installations validés par l’Agence régionale de santé (ARS).

Les travaux se sont poursuivis avec la démolition de l’ancienne usine de la Couronne, puis par la construction d’une filière de valorisation des terres de décantation, issues des traitements de l’eau, qui sont recyclées par épandage agricole.

 

Une usine plus moderne

Alimentée en eau brute en provenance des barrages et des sources du nord de la communauté et, en cas de besoin du lac de la Sorme, la nouvelle usine fait appel à des traitements innovants, analogues à ceux qui ont été mis en place à l’usine d’eau potable de la Sorme, qui a elle été rénovée de 2007 à 2010. Ils permettent de répondre non seulement aux exigences des normes de qualité actuelles mais aussi à leurs évolutions, grâce aux technologies les plus récentes.