publication

 
Le Creusot : aménagement urbain Foch-Verdun

La communauté urbaine Creusot Montceau et la Ville du Creusot ont engagé une réflexion sur l’aménagement du secteur Foch-Verdun au Creusot, avec comme objectif de reconfigurer l’espace public compris entre l’esplanade Simone Veil (pont de la gare) et le carrefour de la rue Foch et de l’avenue de Verdun. L’enjeu urbain est de gommer la discontinuité entre le Cœur de ville et le pôle commercial de la rue du Maréchal Foch.

La requalification de ce secteur a pour but :

  • d’apporter une vraie continuité urbaine entre la gare et le quartier Foch-Verdun,
  • de faciliter et d’améliorer l’accès aux commerces de la rue du Maréchal Foch,
  • d’améliorer les espaces de déambulation,
  • de donner une cohérence et une continuité dans l’aménagement des mobilités douces,
  • d’améliorer le flux circulatoire des véhicules entre l’esplanade Simone Veil, la rue des Martyrs de la Libération et l’avenue de Verdun.

Le coût prévisionnel de ce projet est estimé à 2,2 millions d’euros HT.  Le démarrage des travaux est prévu à l’hiver 2021 pour une durée d’environ 14 mois.

 

 

Retour sur la concertation Foch-Verdun au Creusot

Dans le cadre du projet d’aménagement urbain de la rue du Maréchal Foch et de l’avenue de Verdun au Creusot, les habitants ont été consultés pour participer à la définition de cet espace. Entre le 14 et le 24 novembre 2020, une concertation sur le projet Foch-Verdun, s’est tenue en ligne afin de permettre à chacun de participer en cette période de crise sanitaire. Un site internet accessible par smartphone et un questionnaire ont été mis en ligne par la communauté urbaine en lien avec l’agence ZCCS, respectivement maître d’ouvrage et maître d’œuvre du projet.

Des habitants impliqués

Les concertations en ligne auprès des habitants, réalisées en novembre 2020, ont connu un vif succès avec 1900 visites et 483 questionnaires complétés.

Le temps de consultation du questionnaire a varié entre 2 et 5 minutes pour 26% des visiteurs, et entre 5 et 30 minutes pour 67% d’entre eux.

Cette méthode de consultation a permis de toucher un large panel de personnes et a permis de garantir la diversité et la mixité des publics qui ont souhaité donner leur avis :

  • 49% de femmes et 47% d’hommes ;
  • 27% de personnes entre 29 et 45 ans, 40% entre 45 et 64 ans, 21% de plus de 65 ans ;
  • 59% d’habitants du Creusot et 40% du bassin de vie

Les réponses ont montré que cet espace est traversé pour rejoindre le Cœur de ville dans 33% des cas, pour des démarches administratives (service public) à 18%, pour le travail à proximité à 19%. 17% des répondants disent s’y promener, 16% habitent le quartier. 6% des répondants évoquent la dépose des enfants à l’école.

Le secteur a été qualifié de « dangereux, triste, routier, complexe… » par 41% des personnes qui l’empruntent « tous les jours », et « de temps en temps » pour 54% d’entre eux. Ainsi, les attentes vis-à-vis du nouveau projet évoquent :

- Une meilleure cohabitation entre les moyens de transport et notamment pour sécuriser les modes actifs piétons / vélos (28%)

- Une meilleure fluidité de la circulation (19%)

- Une meilleure lisibilité de l’organisation (17%)

- Des espaces agréables et un lien entre les rues Foch et Leclerc (19%)

- Plus de nature en ville (7%)

 

Des esquisses approuvées majoritairement

Après le micro-trottoir du 13 octobre 2020 et en lien avec les enjeux appréhendés par la communauté urbaine et la ville du Creusot, des esquisses ont été élaborées par le cabinet ZCCS. Soumises à l’avis des internautes, l’esquisse concernant le secteur du monument aux morts a obtenu 58% de bien ou très bien et celle du carrefour Foch Verdun 61% de bien ou très bien.

Place de Gaulle

 

Place Foch-Verdun

 

Remarques et questions diverses

Est-ce qu’une étude des flux de circulation a été faite ?

L’étude des flux routiers à tous les horaires de la journée a été au préalable réalisée sur le site. Les modalités du réaménagement des voies respectent les résultats de ces études et n’entraîneront pas un engorgement du secteur aux heures de pointe. De plus, la nouvelle organisation de la voirie et la programmation des feux envisagée (intersection Foch Verdun) ont pour objectif d’améliorer la fluidité de la circulation.

En quoi cet espace sera plus sécurisé ?

Dans l’ensemble les vitesses seront abaissées. Un meilleur partage des voies entre les différents modes de déplacement permettra de majorer la sécurité de tout le monde.

Pourquoi supprimer les cèdres ? ne peuvent-ils pas être conservés ?

Les cèdres et les conifères sont impactés par le nouveau tracé des voies. Situés aujourd’hui sur le giratoire et sur l’ilot directionnel, ces arbres (qui se trouvent plutôt habituellement dans des parcs que sur les espaces urbains) ont un port très bas et peuvent être contraignants sur des espaces piétons car ils ont des emprises au sol très importantes. De plus, ils cachent totalement la perspective du monument aux morts. Leur préservation aurait nécessité de remonter les houppiers, de revoir le nivellement de leurs collets et d’intervenir (lors des travaux de voiries) au plus près de leurs racines. Autant de facteurs qui, même en les protégeant, peuvent à court ou moyen terme mettre en péril ces arbres. Nous avons donc pris le parti de les remplacer par 52 nouveaux sujets, plus adaptés à un usage urbain. Les nouveaux arbres seront de différentes essences afin de favoriser une nouvelle biodiversité sur le site.

Pourquoi planter autant d’arbres ?

En premier lieu pour augmenter le capital végétal du site sur lequel se déplacent les voitures et permettre une meilleure absorption du CO2. De plus, une meilleure végétalisation permet d’augmenter le rafraichissement du site en période de chaleur : il s’agit de lutter contre les ilots de chaleur urbaine. Les simulations de microclimats qui ont été réalisées montrent qu’un gain potentiel de 2°C est possible lors des périodes de fortes chaleurs. Le projet a également la finalité d’agir sur la perméabilité des sols, ce qui permet de rééquilibrer le cycle naturel de l’eau.

 

Quelles suites ?

- Plusieurs suggestions ont été retenues et seront travaillées : mieux valoriser le monument aux morts, réfléchir à une nouvelle organisation de la rue Foch en lien avec les commerçants, mettre en lumière le site…

- De nouveaux besoins ont été identifiés pour les habitants, les utilisateurs et les salariés de ce secteur

- Des envies se sont exprimées et seront à concrétiser au-delà du projet : attractivité commerciale, se promener, s’asseoir, jouer, faire du sport, trouver une expression artistique…

 

La consultation sera poursuivie sur ces différents points (mobilier urbain, activités…) selon des modalités à définir en fonction des contraintes sanitaires. Des choix doivent encore être précisés comme par exemple les parcours exacts pour les vélos.

Les travaux commenceront à l’hiver 2021 avec les réseaux, puis pour une durée d’environ 14 mois. Une attention particulière sera de mise pour ne pas pénaliser l’activité commerciale. Le coût est estimé à 2,2 millions d’euros.